Intervenants

TOUS
A
B
C
D
E
F
G
H
I
J
K
L
M
N
O
P
Q
R
S
T
U
V
W
X
Y
Z

Katell Berthelot

Historienne, spécialisée dans l’étude du judaïsme à l’époque hellénistique et romaine, directrice de recherche CNRS, MMSH, Aix-Marseille Université.

Katell Berthelot est historienne, spécialisée dans l’étude du judaïsme à l’époque hellénistique et romaine. Chercheuse au CNRS et rattachée au laboratoire TDMAM depuis 2002, elle a passé quatre ans au Centre de recherche français à Jérusalem (CNRS | MAE) de 2007 à 2011. Elle avait déjà résidé en Israël lors de ses 2e et 3e années de thèse (Université Hébraïque de Jérusalem | Centre Orion d’études qumrâniennes), grâce à une bourse du gouvernement israélien. Diplômée d’HEC à 21 ans, Katell Berthelot est également titulaire d’une maîtrise de Lettres modernes. Après un voyage en Israël dans les années 90, elle change de voie et se lance dans un DEA d’histoire à Paris IV, puis dans une thèse sur "Israël et l’humanité dans la pensée juive à l’époque hellénistique et romaine" soutenue en 2001 et publiée en 2003 chez Brill (prix Théodore Reinach de l’Association des Etudes Grecques en 2003). Katell Berthelot est médaillée de bronze du CNRS (2007) et lauréate du prix Irène Joliot-Curie Jeune femme scientifique de l’année (2008). Elle a soutenu son habilitation à diriger des recherches, "Les Écritures et la terre. Recherches sur les textes et l’histoire du judaïsme à l’époque hellénistique et romaine", le 11 décembre 2014, à Aix-en-Provence (texte publié en 2018, In Search of the Promised Land ? The Hasmonean Dynasty Between Biblical Models and Hellenistic Diplomacy, Vandenhoeck & Ruprecht). Elle a ensuite été nommée directrice de recherche au CNRS en octobre 2015. Katell Berthelot a co-dirigé la collection La Bibliothèque de Qumrân aux Éditions du Cerf (édition et traduction annotées des textes de Qumrân) de 2006 à 2018, et dirigé le projet de recherche "Judaism and Rome", financé par l’ERC (Conseil Européen de la Recherche) de 2014 à 2019.

En lire plus
© Margot Montigny

Katia Kameli

Artiste et réalisatrice.

La pratique de Katia Kameli, artiste et réalisatrice franco-algérienne, repose sur une démarche de recherche : le fait historique et culturel alimente les formes plurielles de son imaginaire plastique et poétique. Elle se considère comme une « traductrice ». La traduction n’est pas un simple passage entre deux cultures ni un simple acte de transmission, mais fonctionne aussi comme une extension de sens et de formes. L’acte de traduction déconstruit la relation binaire et parfois hiérarchique entre la notion d’original et de copie. Une réécriture des récits apparait au sein de son travail. Elle met en lumière une histoire, globale, faite de frontières poreuses et d’influences réciproques afin d’ouvrir une voie réflexive et génératrice d’un regard critique sur le monde. Katia Kameli est diplômée de l’École Nationale des Beaux-Arts de Bourges et a suivi le post-diplôme le Collège-Invisible à l’École Supérieure d’Arts de Marseille. Son travail a trouvé une visibilité et une reconnaissance sur la scène artistique et cinématographique internationale et a été montré lors d’expositions personnelles : The Algerian Novel, Kalmar Konstmuseum, Kalmar (2020), She Rekindled the vividness of the past , Kunsthalle Münster, Münster (2019), Ya Rayi, Centre d’art La Passerelle, Brest (2018), À l’ombre de l’étoile et du croissant, Centre régional de la photographie Hauts-de-France, Douchy-les-Mines (2018) ; Stream of Stories, chapitre 5, Biennale de Rennes (2016) ; What Language Do You Speak Stranger?, The Mosaic Rooms, London (2016) ; Taymour Grahne Gallery, New York (2014). Elle a également participé à de nombreuses expositions collectives et prépare actuellement une exposition au Frac Paca à Marseille.

En lire plus