Intervenante

Stéphanie Latte Abdallah

Stéphanie Latte Abdallah est anthropologue, historienne, politiste, chercheuse au CNRS (CERI-Sciences Po). Ses travaux portent sur l’histoire des réfugiés palestiniens, le genre et les féminismes, séculiers et islamiques, et les mobilisations de la société civile dans les sociétés arabes et musulmanes. Elle a également travaillé sur les mobilités et les frontières, le milieu carcéral en Israël-Palestine, et les interactions entre images, histoire et politique. Ses recherches en cours portent sur les nouvelles mobilisations citoyennes liées à l’économie alternative et à l’environnement en Palestine, au Liban et plus largement au Moyen-Orient. Elle a publié plusieurs ouvrages parmi lesquels Femmes réfugiées palestiniennes (PUF, 2006), Israël/Palestine. L’illusion de la séparation (avec Cédric Parizot, PUP, 2017). À l’intersection entre art et science, elle a co-réalisé avec Emad Ahmad, le documentaire Inner Mapping (2017). Son dernier ouvrage vient de paraître chez Bayard, La Toile carcérale. Une histoire de l’enfermement en Palestine (2021).

© DR