cccccc

Archives

DR

Nahla Chahal

Nahla Chahal est titulaire d’un doctorat de l’EHESS puis a été professeure agrégée de Sociologie politique du Moyen-Orient moderne à l’Université Libanaise. En 2011, elle fonde le magazine en ligne Assafir al Arabi dont elle est actuellement rédactrice en chef. Elle est l’auteur de livres et d’articles sur les questions politiques et sociologiques de la Syrie, de l’Irak, du Liban et de la Palestine, et a été pendant plus de 20 ans une chroniqueuse régulière dans de nombreux journaux arabes (Assafir, Al Hayat…).

DR

Kamel Jendoubi

Défenseur des droits de l’homme, Kamel Jendoubi est président d’honneur du réseau EuroMed droits. En 2011, il a été membre de l’Instance supérieure pour la réalisation des objectifs de la révolution, de la réforme politique et de la transition démocratique puis, entre 2011 et 2014, président de l’Instance supérieure indépendante pour les élections. De 2015 à 2016, il a occupé la fonction de ministre chargé des Relations avec les instances constitutionnelles indépendantes, la société civile et les droits de l’homme en Tunisie. Il a par ailleurs été président du groupe d’éminents experts internationaux et régionaux des Nations Unies pour enquêter sur les violations des droits de l’homme au Yémen (2018-2021).

CAREP

Salam Kawakibi

Chercheur en science politique, Salam Kawakibi est directeur du Centre arabe de recherche et d’études politiques de Paris (CAREP). Ancien directeur adjoint à l’Arab Reform Initiative, professeur associé à l’université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, il est également président de l’association Initiative pour une Syrie nouvelle.
Diplômé de troisième cycle en sciences économiques, relations internationales et sciences politiques des universités d’Alep et d’Aix-en-Provence, il occupe les fonctions de chercheur principal de 2009 à 2011 à la faculté de sciences politiques de l’université d’Amsterdam. De 2000 à 2006, il dirige l’Institut français du Proche-Orient (Ifpo) à Alep. Il est membre du conseil consultatif de la Fondation assemblée des citoyens et citoyennes de la Méditerranée (FACM) et membre de la rédaction de la revue Confluences Méditerranée. Il est aussi membre du conseil consultatif de l’organisation Ettijahat-Independent Culture. Salam Kawakibi supervise actuellement l’axe de recherche Europe et monde arabe au CAREP.

Derek Hudson

Sylvie Kauffmann

Sylvie Kauffmann est directrice éditoriale au journal Le Monde où elle tient une chronique hebdomadaire sur les relations internationales. Elle contribue également régulièrement aux pages Opinion du Financial Times.

Ella a commencé sa carrière à l’Agence France-Presse, avant de rejoindre la rédaction du Monde comme correspondante à Moscou en 1987. Elle a ensuite été chargée de la couverture de l’Europe centrale de 1988 à 1993, puis correspondante aux États-Unis de 1993 à 2001, puis, de retour à Paris, grand reporter et chef du service enquêtes-reportages. Elle a ensuite couvert l’Asie du sud-est de 2006 à 2009, avant d’assurer la direction de la rédaction en 2010-2011.

Elle est diplômée du Centre de formation des journalistes de Paris, de l’Institut d’études politiques d’Aix-en-Provence, de la faculté de droit de l’université de Provence Aix-Marseille et de l’université de Deusto de Bilbao (Espagne).

 

 

DR

Hamit Bozarslan

Docteur en histoire (EHESS) et en sciences politiques (Sciences-Po Paris), Hamit Bozarslan est directeur d’études à l’EHESS. Ces thèmes de recherche portent sur la question kurde, la sociologie historique et politique du Moyen-Orient et de la Turquie, les régimes anti-démocratiques du XXIe siècle et les révolutions de droite radicale aux XXe et XXIe siècles.

Ancien allocataire de recherche au Centre Marc Bloch puis à l’université de Princeton, Hamit Bozarslan a codirigé entre 2002 et 2008 l’Institut d’études de l’islam et des sociétés du monde musulman. Il fait partie du comité de rédaction de Critique internationale ainsi que de la revue de sociologie politique de l’international Cultures et Conflits.

Il est l’auteur, notamment, de Le temps des monstres, monde arabe 2011-2021 (CNRS, 2022), L’anti-démocratie au XXIe siècle (CNRS, 2022) et Crise, Violence, dé-civilisation. Angles morts de la cité (CNRS, 2019).

DR

Karen Barkey

Après avoir enseigné à l’université de Columbia et de Berkeley, Karen Barkey est aujourd’hui professeure de sociologie au Bard College à New York. Son travail explore les relations entre la société étatique, les mouvements paysans ainsi que l’opposition et la dissidence organisées autour de l’État. Ses recherches portent sur l’Empire ottoman, en comparaison avec la France et les empires des Habsbourg et russe. Elle s’intéresse également aux mondes romain et byzantin en tant qu’importants prédécesseurs des Ottomans.

Jérôme Panconi

Sylvie Thénault

Sylvie Thénault est spécialiste de la colonisation et de la guerre d’indépendance algérienne. Les violences coloniales sont au cœur de ses travaux et notamment de son dernier livre : Les Ratonnades d’Alger, 1956. Une histoire de racisme colonial (Seuil, 2022).

Les sollicitations de son expertise dans des contextes divers (productions culturelles, demandes médiatiques et politiques, Éducation nationale) l’ont conduite à s’intéresser aux questions de mémoire, tandis que ses travaux sur l’affaire Audin l’ont s’impliquée dans les processus de reconnaissance et d’accès aux archives.

Elle a tiré de cette expérience un ouvrage co-dirigé avec une spécialiste de justice transitionnelle, Magalie Besse : Réparer l’injustice : l’affaire Maurice Audin, (Clermont-Ferrand, IFJD, 2019).

Alexis Lecomte

M’Hamed Oualdi

Professeur à Sciences-Po Paris, M’hamed Oualdi est spécialiste de l’histoire du Maghreb moderne et contemporain. Il a publié Esclaves et maîtres (Publications de la Sorbonne, 2011) et dirige un programme de recherches européen (ERC) sur les fins d’esclavages au Maghreb.

Son dernier livre, Un esclave entre deux empires. Une histoire transimpériale du Maghreb (Seuil, 2023), retrace le destin hors du commun d’Husayn, un ancien esclave, affranchi et devenu général de l’Empire ottoman, et révéle les dimensions transimpériales de l’histoire de l’Afrique du Nord entre la seconde moitié du xixe siècle et les années 1920.

« Ce livre n’est pas seulement la biographie de Husayn Ibn ‘Abdallah (fin des années 1820-1887), un dignitaire tunisien de l’Empire ottoman, mais aussi une tentative pour comprendre la complexité des liens sociaux qui se nouent dans l’espace méditerranéen au XIXe siècle, lieu de fortes rivalités impériales. » Jean-Yves Grenier, Libération

DR

Robert Gildea

Robert Gildea est professeur émérite d’histoire contemporaine à l’université d’Oxford, où il a enseigné entre 1979 et 2020.
Il est spécialiste de l’histoire de France et a travaillé sur la France au XIXe siècle, sur l‘Occupation allemande et la Résistance. Plus récemment, il a étudié les séquelles du colonialisme français et britannique et la grève des mineurs en Grande-Bretagne en 1984-85.
Il a dirigé trois projets collectifs : avec Olivier Wieviorka sur la vie quotidienne en Europe sous l’occupation allemande ; sur les militants européens de 1968 ; et sur la résistance transnationale en Europe entre 1936 et 1948. Il a été titulaire de la chaire d’histoire contemporaine à l’université d’Oxford entre 2006 et 2020 et professeur invité à l’École des Sciences Politiques à Paris en 2000 et en 2019.
Il est Chevalier dans l’Ordre des Palmes Académiques et Fellow of the British Academy.

Edhem Eldem

Edhem Eldem est professeur au département d’histoire de l’université de Boğaziçi à Istanbul. Il a enseigné dans diverses institutions, dont Berkeley, Harvard, Columbia, l’École des hautes études en sciences sociales, l’École pratique des hautes études, l’Ecole normale supérieure et a été titulaire de la chaire internationale d’histoire turque et ottomane au Collège de France. Ses travaux portent entre autres sur le commerce du Levant, l’histoire de la Banque impériale ottomane, l’épigraphie funéraire ottomane, l’histoire de l’archéologie et de la photographie dans l’Empire ottoman, les transformations socio-économiques d’Istanbul au tournant du vingtième siècle, les biographies à la fin de l’Empire, les dynamiques de l’occidentalisation et l’orientalisme.


Fatal error: Uncaught Error: Call to undefined function twentytwelve_content_nav() in /home/renconn/www/wp-content/themes/averroes/archive.php:52 Stack trace: #0 /home/renconn/www/wp-includes/template-loader.php(106): include() #1 /home/renconn/www/wp-blog-header.php(19): require_once('/home/renconn/w...') #2 /home/renconn/www/index.php(17): require('/home/renconn/w...') #3 {main} thrown in /home/renconn/www/wp-content/themes/averroes/archive.php on line 52