Programme des tables rondes

Fin(s) de la démocratie ?
Entre Europe et Méditerranée

Première table ronde

AUX ORIGINES DE LA DÉMOCRATIE. UN MODÈLE EUROPÉEN OU UNIVERSEL ?

Animée par Jean-Christophe Ploquin, La Croix

Il est une démocratie dont les sources sont grecques et les références au droit sont latines. Mais au-delà des sources gréco-latines, la démocratie peut-elle être considérée comme une norme universelle ? Sur quelles bases ? Quelles relations entre démocraties et sources religieuses ? Existe-t-il une singularité voire une exception entre Islam et démocratie ?

VENDREDI 15 NOV. —15h
La Criée, grand théâtre
Entrée libre — réservation conseillée

 

Intervenants

Yadh Ben Achour, juriste et philosophe du droit
Catherine Colliot-Thélène, philosophe, Centre Marc Bloch, Berlin
Paulin Ismard, historien, spécialiste de la démocratie grecque
Catherine Virlouvet, historienne, spécialiste de la Rome antique, ancienne directrice de l’école Française de Rome

 

Deuxième table ronde

De la démocratie, entre Europe et Méditerranée. Fin de l’histoire ou d’une histoire ?

Animée par Daniel Desesquelle, RFI

Au lendemain de la chute du mur de Berlin, Francis Fukuyama a annoncé la « fin de l’histoire ». La démocratie libérale avancée serait devenue le modèle universel et dominant, à imiter voire à adopter, y compris par la force, comme en témoignent les projets de démocratie dans le grand Moyen-Orient inspiré par les néoconservateurs américains. Où en sommes-nous aujourd’hui, trente ans après 1989 ? L’horizon d’attente de notre histoire est-il toujours la démocratie ? N’existe-t-il pas une forme de réplique des années 1930 ? Allons-nous vers des « démocratures », cet hybride entre démocratie et dictature ? Qu’est-ce qui se joue, désormais, dans les relations entre Europe et Méditerranée ?

 

SAMEDI 16 NOV. — 10h
La Criée, grand théâtre
Entrée libre — réservation conseillée

 

 

Intervenants
Massimo Cuono, philosophe, université de Turin.
Nouzha Guessous, chercheuse en bioéthique et droits humains, université de Casablanca.
Daniel Innerarity, philosophe, professeur, université du Pays basque.
Vincent Martigny, politiste, professeur de science politique, université de Nice.

 

Troisième table ronde

Quelle place pour le peuple en démocratie?

Animée par Fabien Escalona, Mediapart

Les révolutions arabes, à partir de 2011, ont profondément bouleversé le paysage politique. Quelles leçons peut-on en tirer ? S’agit-il d’une expérience démocratique ou d’un inévitable retour à l’ordre ? Quelle place pour l’islam politique dans ces mouvements de contestation ?
La démocratie est-elle vraiment ce « pouvoir du peuple, par le peuple et pour le peuple » ? Quelles défaillances dans la représentation ? Assiste-t-on à une sorte de « peuplecratie » à travers la montée en puissance des populismes, notamment en Europe ? Peut-on réconcilier la démocratie avec le peuple ?...

 

SAMEDI 16 NOV. — 15h
La Criée, grand théâtre
Entrée libre — réservation conseillée

 

 

Intervenants
Déborah Cohen, historienne, maîtresse de conférences, université de Rouen.
Chaymaa Hassabo, politologue, université de Johannesburg.
Alfio Mastropaolo, philosophe, professeur, université de Turin.
Albert Ogien, philosophe, directeur de recherche au CNRS.

 

 

Quatrième table ronde

Quels avenirs pour la démocratie, entre les deux rives de la Méditerranée ?

Animée par Thierry Fabre, Rencontres d'Averroès

Comment interpréter l’ampleur des soulèvements au Soudan et en Algérie ? S’agit-il d’une révolution démocratique ou va-t-on vers un retour à l’ordre et à un pouvoir dirigé par les militaires ? Qu’en est-il de la démocratie en Europe, au lendemain des élections européennes ? Assiste-ton à un achèvement du projet démocratique ou à sa possible réinvention ? À quelles conditions imaginer un renouveau démocratique ? Sommes-nous entrés dans une nouvelle ère ?
Quelles démocraties pour le XXIe siècle à l’heure de la révolution numérique, des bouleversements climatiques et d’une économie globalisée ? Quels horizons pour la démocratie entre les deux rives de la Méditerranée ? Une solidarité démocratique entre les sociétés est-elle imaginable dans les années à venir ?

 

DIMANCHE 17 NOV. — 11h
La Criée, grand théâtre
Entrée libre — réservation conseillée

 

 

Intervenants
Jean-Claude Kaufmann, sociologue, directeur de recherche au CNRS.
Justine Lacroix, politologue, professeure, Université libre de Bruxelles.
Karima Lazali, psychanalyste, Paris et Alger.
Rostane Mehdi, professeur de droit public, directeur de l’IEP d’Aix-en-Provence.