Conférence #5 : Façonner la Cité. Les souverains et la ville en Islam.

Jeudi 27 avril 2017 I 20h (entrée libre)
L'Affranchi - Marseille
Conférence annulée

Par Mathieu Eychenne, historien (Annemarie Schimmel Kolleg, Bonn).
Discutant : Jean-Baptiste Delzant, historien, maître de conférence (Aix-Marseille Université).

Depuis ses origines, l’Islam est une civilisation urbaine. Installant son pouvoir dans l’oasis de Yathrib, en Arabie, Muḥammad la rebaptisa tout simplement al-Madīna (la ville). Ses successeurs, les califes et les dynasties qu’ils engendrèrent, à mesure de leurs conquêtes et de l’extension de l’empire islamique, s’installèrent dans des villes, héritées ou fondées, qu’ils contribuèrent à développer, transformer et modeler à leur image pour en faire autant de symboles de leur puissance politique et de leur rayonnement culturel. Avec leurs palais somptueux, leurs jardins florissants et leurs cours princières érudites, Damas, Bagdad, Le Caire ou Cordoue sont autant de villes-mondes dont l’évocation et le souvenir nourrit encore aujourd’hui l’imaginaire. Leurs noms résonnent dans l’inconscient collectif et certains de leurs joyaux, traversant le temps, telle la mosquée des Omeyyades de Damas, viennent enrichir le patrimoine architectural mondial.

À partir du XIe siècle, la désintégration des califats (abbasside, fatimide, omeyyade) favorisa l’accession au pouvoir de peuples non-arabes, Turcs et Kurdes principalement, guerriers à cheval aux origines souvent nomades. Avec eux, les villes se transforment, de nouvelles formes urbaines et de nouveaux modèles architecturaux voient le jour. C’est la « ville des cavaliers » avec sa citadelle, lieu emblématique du pouvoir, ses fortifications, ses infrastructures commerciales en partie liées à l’activité militaire mais aussi son tapis de lieux d’enseignement, de culte et de spiritualité dédiés au sunnisme et au soufisme.

Dans cette conférence, Mathieu Eychenne et Jean-Baptiste Delzant s’interrogeront notamment sur la fabrique de la ville, les institutions urbaines et la mise en scène du pouvoir dans les villes de l’Islam méditerranéen. Il s’agira ainsi, dans un dialogue comparatif, de mieux comprendre la relation particulière des souverains à la ville entre les deux rives de la Méditerranée.

 

publié le 27 Avril 2017